Les stages du CEDTE, pour apprendre les métiers de l'artisanat d'art

Publié le par Malivoyage

C'est là que tout a commencé, finalement. Une collègue affiche les stages organisés l'été par une association pour faire pratiquer les métiers d'art, le CEDTE.
 Je souhaite m'inscrire ; le stage qui m'intéressait (lequel? j'ai oublié...) n'est pas assez rempli pour être maintenu, on me propose autre chose à la place : je choisis l'aquarelle en désespoir de cause. Inconsciente que je suis, moi qui suis fâchée avec la couleur, comme avec les pinceaux! Je m'équipe (assez léger : le papier et la peinture sont fournis par l'association).
J'arrive à la Maison de la Promotion Sociale, à Artigues-près-Bordeaux (33 vous l'aurez deviné) où Roger Delautre nous initie à l'aquarelle. Avec des exercices progressifs, l'étude de nos couleurs, nous aboutissons à des résultats toujours plus maîtrisés. 60 heures de stage, c'est beaucoup. Je termine épuisée, mais satisfaite : parfaitement autonome à l'aquarelle à la sortie du stage. 
Aquarelle réalisée d'après nature sur place
Il me reste deux certitudes : 
  • apprendre à observer est le plus important
  • pratiquer est le seul moyen de progresser.
Depuis, je n'ai pas beaucoup lâché l'aquarelle.

L'ambiance est bon enfant ; l'entraide prévaut et le petit casse-croûte de 10 heure où chacun apporte un produit de sa région n'y est pas pour rien. On déjeune ensemble au self ou sur un banc et on discute avec les autres stagiaires, l'hébergement est très correct sans être luxueux, c'est un centre de formation, pas un hôtel de luxe! et la proximité de Bordeaux... laisse rêver avec 60 heures de formation, pas le temps de faire du tourisme, il faut prolonger le séjour ou revenir!

  L'année suivante, j'essaie le vitrail : il y a peu de matériel à se procurer, tout ou presque est fourni par le CEDTE. Mon projet est modeste et j'en viens à bout en suivant mon petit bonhomme de chemin. Je ne pratiquerai pas le vitrail chez moi : l'investissement en matériel et en espace est trop lourd.

L'envers du travail sur son support de stockage

L'été suivant, je choisis un atelier... d'encadrement d'art, bien sûr! Pour encadrer mes aquarelles. Que de minutie et de calculs, pas vraiment moi.  Les résultats sont saisissants. Je réitère une ou deux années de plus, mais je ne pratique pas beaucoup à la maison, uniquement par nécessité. 













Encadrement carton ondulé sur hausses sur pavé
Encadrement puzzle sur pavé vert et blanc

















Pour finir, je choisis un stage de modelage du corps humain, d'après modèle vivant. Encore le modèle vivant! Surtout des visages. Marie-José est un professeur formidable : exigeante et performante! Voyez vous-même : tous, plus ou moins débutants, aboutissons à des résultats fort honorables. Et la séance du 14 juillet avec le modèle est mémorable!


ma première réalisation de ce stage!  Croyez-moi, je n'avais jamais modelé avant, copie d'après terre patinée

 
 





Dos de ma première réalisation








Le CEDTE fête ses 50 ans. 
Pour cela, 4 jours d'exposition à Artigues du 14 au 18 juillet, pendant le stage d'Artigues à la grange Betailhe, allée de Bétailhe, sortie de la rocade n°25, en direction d'Artigues centre, proche de l'église romane ; suivre le fléchage "médiathèque" et devant la cour du château bétailhe, tournez à droite..
Allez voir les merveilles produites par des stagiaires qui, le plus souvent, n'avaient au départ que leur envie dans les mains, et voyez ce qu'ils ont à l'arrivée!





Tête, vue de dos et de face : on a fait une tête neutre, puis on l'a féminisée, puis on l'a masculinisée et  enfin, on a choisi : androgyne pour moi. Sans modèle.

Créé après la guerre, le CEDTE est une association nationale qui a pour but de promouvoir les métiers d'artisanat d'art, auprès de particuliers comme de (futurs) professionnels. 
Elle a pour formateurs des professionnels ou des amateurs confirmés qui souhaitent transmettre leur savoir-faire dans des domaines variés
Si ses tarifs vous paraissent élevés, ramenez-les au prix de l'heure de formation et comparez avec d'autres. Je doute que vous trouviez une semaine de 60 heures de formation qui soit reconnue comme qualifiante au même prix!
C'est une association, donc le budget communication n'existe quasiment pas, c'est pourquoi je lui rends hommage. Faites-la connaître autour de vous.
               La réalisation d'après modèle

Publié dans hommage à

Commenter cet article