Gravure, mode d'emploi

Publié le par Malivoyage

gravure NM
Une gravure délicate de Nicole Mikuljan (tous droits réservés)
La  gravure est un art de l'inversion :
On inscrit dans une surface dure un sillon qui laissera une trace lors de l'impression sur une feuille humide(c'est l'estampe) 
C'est vous dire si rien n'est laissé au hasard.
Selon la surface dure utilisée, l'outil sera différent, adapté à la nature du support et au désir de l'artiste. Le résultat( le rendu) plus ou moins fin. L'encrage et l'impression sont des phases très importantes, tout aussi créatives et plusieurs modes d'estampage ont existé au cours des siècles.
La gravure a été un mode de diffusion des œuvres d'art qui a enrichi l'œil et la pratique des artistes dans tous les pays. Certains grands peintres n'ont pas voulu laisser ce "détail" à des "subalternes" et se sont consacrés eux-mêmes à la reproduction de leurs œuvres auprès d'un plus large public. On pense évidemment à Dürer...
Détachée de cet aspect historique et utilitaire, la gravure contemporaine atteint le rang d'art à part entière.
 Vous pourrez le constater en contemplant les œuvres délicates ou fortes des graveurs bordelais, et n'hésitez pas à poser des questions sur cette technique méconnue, elle est passionnante et extrêmement riche.


Une exposition de gravures  à Bordeaux :
Et pour les lecteurs lointains, c'est peut-être l'occasion de visiter le vieux Bordeaux.... 
Du 2 au 28 février
Vernissage le mardi 2 février à 18h

Deux lieux d'exposition proches l'un de l'autre (50 m, au coin de la rue, en somme)
à Alter Mundi : 18, rue des bahutiers (du mardi au samedi de 11h30 à 19h30)
à La Belle Estampe, atelier de gravure, 8bis, rue Maucoudinat (14h à 18h)

Curieux, venez nombreux.

Publié dans expositions passées

Commenter cet article