la Fabrique des images au musée du quai Branly

Publié le par Malivoyage

le musée du quai Branly : magnifique exposition : La Fabrique des images : Comment la culture se construit-elle selon les cultures? comment la voit-on, la vit-on?

 

fin paris IV2010Inutile de prendre un billet pour les expositions temporaires, elles sont accessibles avec les collections permanentes (que je n'ai pas encore visitées) et il y a des distributeurs de tickets à côté des caisses.

 

Commencez par... les toilettes. Elles se trouvent au sous-sol, sous le vestiaire, mais le plaisir réside dans l'observation des réserves d'instruments de musique qui sont visibles au centre de l'escalier en colimaçon.

Vous avez laissé vos effets au vestiaire, vous avez votre carnet de notes et votre âme d'enfant, en route!

 

La muséographie est novatrice : une rampe permet de monter vers les collections, mais elle est habillée par un artiste.

L'exposition temporaire n'est pas facile à trouver : demandez la bonne direction aux guides! c'est sur la mezzanine mais l'accès est un peu caché.

 

La vision du monde se fait selon la culture à laquelle nous appartenons. L'exposition s'appuie sur une partition en quatre groupes culturels : le monde animé, le monde enchevêtré, le monde objectif, le monde naturaliste.

Les pièces sont rapprochées et commentées selon cet éclairage.

La dernière partie de l'exposition met en parallèle deux oeuvres qui se ressemblent (deux paysages, deux masques hybrides...) et montre qu'on peut se tromper dans l'interprétation des oeuvres si on ne les remet pas dans leur contexte culturel. Et j'appelle "oeuvres" des choses qui ne sont que des "objets" usuels ou cultuels pour leurs utilisateurs, ce qui montre bien à quelle culture j'appartiens!

Passionnante, cette remise en perspective! Pour une fois, j'achète le catalogue (enfin, presque) de l'expo

Allez-y avec des enfants, les visites guidées ont l'air vraiment super!

Quelle interprétation du monde proposez-vous, vous?

Publié dans expositions passées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article